Comment obtenir un certificat de remplacement pharmacien ?

Le pharmacien comme toute autre personne peut parfois être absent pour plusieurs raisons. Pour ne pas laisser son poste vacant, il peut alors se faire remplacer durant son absence. Le domaine médical étant très structuré, le remplacement se fait en suivant des règles. Le remplaçant doit obligatoirement avoir un certificat de remplacement. L’obtention de ce certificat dépend du cas de remplacement auquel on assiste.

Cas du pharmacien remplaçant étudiant ou interne

La demande de certificat de remplacement se délivre en fonction du titre du remplaçant. Lorsque le remplaçant est un étudiant en pharmacie, il fait sa demande de licence ou la renouvelle à l’officine, au CROP (Conseil Régional de l’Ordre des Pharmaciens). Pour l’obtention du certificat de remplacement, il doit :

  • être étudiant en pharmacie ;
  • avoir validé sa cinquième année et effectué son stage professionnel ;
  • être de la nationalité française ou un ressortissant de l’Union européenne.

Il doit se munir de sa carte d’identité valide ou son attestation de nationalité. Une copie de sa carte d’identité valide ainsi que les attestations fournies par son université doivent accompagner le dossier. En France le certificat de remplacement a une validité d’un an renouvelable. L’étudiant après avoir eu son certificat de remplacement pour l’office est enregistré dans le répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS). Il rentrera alors en possession de sa carte personnelle en formation. Le remplacement se fait au plus pendant 4 mois. Par contre, le certificat de remplacement proscrit le remplacement d’un titulaire suspendu pour cause d’une décision disciplinaire ou lorsque le remplaçant est pris comme pharmacien adjoint.

Cas du pharmacien remplaçant en office

Pour ce type de remplacement, le suppléant doit lui aussi remplir certaines conditions. Il s’agit :

  • d’avoir son diplôme reconnu par l’ordre ;
  • d’être un pharmacien titulaire de l’office lorsque le remplacement ne vaut pas un mois ;
  • d’être un pharmacien adjoint (mais suivant des conditions) ;
  • d’être un étudiant en pharmacie qui a déjà validé sa sixième d’étude.

Pour cette dernière possibilité, l’étudiant doit aussi avoir validé son stage en pratique professionnelle en officine ou en industrie. Il doit alors se munir de son certificat de validation de sa 6e année qu’il doit récupérer à son école.

Le remplaçant doit également avoir une carte d’identité nationale ainsi que sa carte d’étudiant valide. Ensuite le pharmacien titulaire doit faire une demande en déclarant le remplacement au conseil régional de l’ordre des pharmaciens et aussi à l’agence régionale de santé. Le délai de remplacement ne doit pas dépasser 1 an sauf dans des cas particuliers comme le décès du titulaire. Le délai dans ce cas peut aller à 2 ans.

Cas du pharmacien remplaçant le titulaire

Le pharmacien titulaire doit faire une déclaration adressée au conseil de l’ordre des pharmaciens et également à l’agence régionale de santé. La déclaration de remplacement doit être en recommandé et signer. Le document doit également être signé par le remplaçant, car il doit faire un engagement par écrit. Le remplaçant titulaire pourra exercer au plus 1 an. Cependant, lorsque ce dernier travaille à la place d’un titulaire qui a une interdiction d’exercer, il lui est proscrit d’être le concurrent de celui-ci pendant sa période de remplacement. Il faut aussi préciser que son délai de remplacement peut être renouvelé.

En cas d’absence du pharmacien titulaire pour raison de santé, le délai de remplacement peut être renouvelé une fois, mais uniquement par décision du DG de l’agence régionale de santé (ARS).